LES MATELAS DE GABIONS

 

Utilisés pour des travaux hydrauliques et des projets de protection contre l’érosion des berges, pour les profilages des lits de rivières, des rives de rivières et des rives de canal, les matelas de gabions sont des cages en grillage à double torsion, de faible hauteur, compartimentés tous les mètres par des cloisons appelées diaphragmes.

 

Ils sont installés et remplis de pierres provenant du site pour former une structure flexible, perméable et monolithique.

 

Les cages en grillage double torsion, dites structure en caisson parallélépipédique plat sont de grand format et à mailles hexagonales double torsion. Elles sont fabriquées avec un fil d’acier de qualité et hautement galvanisé, ils sont prévus pour être opérationnels sur le long terme avec une résistance supérieure à l’écoulement. 

 

Les Matelas sont remplis sur le chantier pour former une structure flexible, perméable et monolithique pour protéger les berges, contre l’érosion. Afin de renforcer la structure, les fils de lisières ont un diamètre plus important que les fils de maille.

 

Caractéristiques

De Forme parallélépipédique, d'une largeur importante et faible épaisseur (16-23-30-50 cm), le matelas de gabions se caractérise par la présence de poches formant une structure cellulaire diaphragmée. Les matelas métalliques peuvent varier en dimension, longueur, largeur et maille. La maille hexagonale qui forme la structure est généralement de type 8 x 10 ou 6 x 8.

Détails Techniques

Les Matelas sont fabriqués avec un fil acier de haute qualité, hautement galvanisé pour apporter une protection contre la corrosion à long terme. Il existe une gamme de revêtement de protection du fil pour apporter une solution aux projets qui nécessitent des performances environnementales et techniques supérieures aux revêtements PVC et PEHD.

Les Utilisations

Le matelas de gabions est utilisé principalement pour la réalisation de protections techniques de berges de canaux et de torrents, des perrés et plus généralement pour le contrôle de l’érosion. Véritable barrière de consolidation flexible, il permet d'adapter la structure aux pentes des rives et de former un bloc unique, compact et drainant.